Psychomotricité Relationnelle Individuelle 

Qu'est-ce que la psychomotricité relationnelle ?

 

« L’enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue » Jean Epstein

La psychomotricité relationnelle destinée aux enfants est une pratique construite autour de plusieurs principes.

Citons en 3 :

Le jeu est pour l'enfant une des manières les plus naturelles d'apprendre et d'être au monde.

L'expressivité motrice de l'enfant est le moyen pour l'enfant d'exprimer le plaisir d'être soi.

L’activité spontané de l’enfant est son moyen d’expression le plus personnel

 

De plus en plus de spécialistes de la petite enfance partent du postulat que l'enfant se développe principalement par le jeu et par la relation aux autres et à l'environnement (observation, immitation, interaction, intersubjectivité).

 

Les séances de pychomotricité relationnelle offrent un espace sécurisant dans lequel les enfants peuvent jouer librement et spontanément.

 

Les psychomotriciens sont présents pour encadrer la séance et veiller au bien-être des enfants. Ils sont là pour permettre aux enfants de se mettre en mouvement sans se mettre en danger, pour gérer les inévitables conflits, mais également pour participer aux jeux des enfants si ceux-ci le souhaitent.

Les enfants jouent seuls ou entres-eux, à leurs rythmes et selon leurs envies. Ces jeux spontanés leurs permettent de grandir, de découvrir l'autre, d'apprendre à vivre ensemble.

 

Pour un enfant, la salle de psychomotricité peut-être définie comme le théâtre de la vie !

 

La psychomotricité relationnelle individuelle, aussi appelé thérapie psychomotrice par l'un des premiers praticiens à la théoriser (Bernard Aucouturier), est une pratique d'aide qui permet à l'enfant, à travers le jeu et une relation privilégiée avec le psychomotricien, d'exprimer ses difficultés, son mal-être, ses conflits internes.

Ce travail se fonde sur l'idée que la vie psychique de l'enfant se construit à partir des expériences corporelles, à condition qu'elles soient partagées.

Le psychomotricien va accompagner l'enfant dans ses jeux et lui permettre de réinscrire de nouvelles expériences, de nouvelles traces qui l'aideront à retrouver une certaine harmonie dans son développement. 

Pour paraphraser un psychomotricien français connu pour ses écrits rigoureux et scientifiques,  « Si l’on nous questionne sur le but poursuivi par le psychomotricien, nous sommes tentés de répondre qu’il s’agit de faire bouger les gens dans leur corps pour les faire bouger dans leur tête ». (Balouard C.)     

La psychomotricité relationnelle individuelle s'adresse donc aux enfants ayant besoin d'une réorganisation psychocorporelle, ou présentant des difficultés relationnelles, familiales, scolaires, émotionnelles,...

 

 

Sylvain BERNARD

 

Sylvain a commencé sa formation professionnelle par un bachelier en éducation physique à l'institut Parnasse ISEI. Il a ensuite orienté sa carrière vers la psychomotricité (bachelier en psychomotricité). L'orientation relationnelle de sa pratique psychomotrice l'a poussé à continuer à se former afin de continuer à nourrir sa réflexion sur la manière d'accompagner et d'encadrer les enfants et les adolescents.
Il suit actuellement une formation en Psychologie Corporelle Intégrative ainsi qu'en Analyse de la Relation selon André Lapierre afin d'élargir ses champs de compétences aux adolescents et aux adultes. Il est aussi initié en Communication Non-Violente.

Il est psychomotricien à l'école des Bruyères (scolaire et parascolaire), formateur d'adultes dans le cursus du baccalauréat en psychomotricité à la Haute école de Namur, et thérapeute pour enfant en thérapie psychomotrice au centre Ayo.

D'un point de vue sportif, Sylvain a été en équipe nationale de Hockey subaquatique et a participé à plusieurs campagnes internationales. Il est maintenant l'un des responsables du club de Louvain-la-Neuve.

Centre Ayo

Rue des Tiennes 1

1380 Lasne

Pauline Conreur

+32 (0)474 55 94 16

Sophie Spiette

+32 (0)496 07 48 05